Site menu:

Categories

Site search

Recent Posts

Armoiries

ARMOIRIES OFFICIELLES DE LA COMMUNE DE BUIRE-LE-SEC

Armoirie Buire-le-Sec

La seigneurie a appartenue aux de Montmorency de 1567 à 1765 qui portait d’or à la croix de gueule courronnées de 16 alérions d’azur.

En 1996, le Conseil municipal a adopté une simplification de ses armoiries. Dorénavant le blason sera “D’or à la croix de gueule chargé en coeur d’un alérion d’or”comme représenté ci-dessus. La forme du blason, quant à elle restera identique à celle d’origine. 

http://www.ngw.nl/int/fra/b/buires.htm

 

L’HISTOIRE DES ARMOIRIES DU VILLAGE

Les armoiries représentant aujourd’hui le village de Buire-le-Sec sont issus de l’histoire de la famille des Montmorency qui possédèrent les terres de Buire entre le XVIème et le XVIIIème siècle. Curieusement, ces armoiries prendront un caractère strictement politique en ce début de XXIème siècle.

Armoiries de la Maison Montmomency 

Les armoiries des Montmorency racontent les vénérables faits d’armes de leurs ancêtres.

Leurs premières armoiries étaient “d’or à la croix de gueules”. (fig. ci-dessous)

montmorency_premier.gif 

 

En 978, Othon II le Sanguinaire, Empereur d’Allemagne, envahit la France. Au cours d’une bataille, Bouchard le Barbu s’empara de quatre oriflammes portant chacun un alérion ( l’alérion, dans le language de l’héraldique est un aiglon sans bec ni pieds). Le roi lui accorda le droit de porter ces aigles aux quatre angles de la croix rouge de sa bannière.

montmorency_ancien.gif

Au cours de la bataille de Bouvines (1214), Mathieu II, dit le grand Connétable, enleva à lui seul, douze enseignes aux troupes coalisées de Jean sans Terre, d’Othon IV, des comtes de Flandres et de Boulogne qu’il présenta en hommage au roi de France, Philippe Auguste. La légende raconte que le roi mit son doigt dans le sang des blessures du Connétable et en traça une large croix sur l’écusson qu’il portait. Le roi l’autorisa d’ajouter ces douze alérions aux ceux conquis par son aïeul.

A partir du souvenir de ces seize bannières ennemies prises au combat, les armes ultimes de la maison Montmorency et de ces différentes branches deviendra  « D’or, à la croix de gueules, cantonnée de seize alérions d’azur » (4, 4, 4 et 4) . (Fig. ci-dessous)

545px-blason_mathieu_ii_de_montmorencysvg.png

L’alérion est un oiseau fabuleux qu’on ne rencontre qu’en héraldique. Il est représenté comme une « petite aigle au vol abaissé et représentée sans bec ni pattes »

Il semblerait que l’alérion, connu au moins depuis la première moitié du XIIe siècle, ne soit apparu en héraldique qu’au XIV ou au XVe siècle.

La forme de l’écu

images.jpeg

La forme la plus « simple » sur laquelle furent apposés les symboles des armoiries au moyen-âge était l’écu classique qui rappelle le bouclier (Fig. ci-contre).

A la fin du XVe siècle, l’écu classique, tout en ne gardant que trois angles, se rapproche de plus en plus de la forme du rectangle.

ecus0081.jpg  

La raison en est simple : les armoiries se complexifient en effet de plus en plus et se subdivisent à l’infini pour y faire rentrer tous les quartiers de noblesse dont une famille peut s’enorgueuillir comme les 16 bannières ennemies prises au combat par la famille Montmorency.

Pour tout faire rentrer dans le cadre de l’écu, Bara inventa au cours du XVIe siècle un écu, directement dans l’aboutissement du précédent, quasiment rectangulaire : l’écu en accolade.

en_cours_blanc.gif

Cette forme  sera la plus employée dans notre pays à partir du milieu du XVIe siècle. Ce tracé en accolade est un des traits typiques de l’architecture du temps et constitue notamment à cette époque, l’amortissement habituel des portes et des fenêtres

La terre de Buire n’a appartenu à la famille des Montmorency qu’à partir de 1554 lorsque Anne de Montmorency, le célèbre connétable la reçoit en don. A cette époque, les armoiries de la famille ne pouvaient donc plus être composés d’un blason en écu mais d’un blason en accolade. Sur le site internet européen spécialisé en héraldique http://www.heraldique-europeenne.org/Regions/France/Montmorency.htm, aucun écu de la maison des Montmorency n’est d’ailleurs représenté sous sa forme classique.

Au cours des XVI, XVII et XVIIIème siècles au cours desquels le village de Buire-le-Sec fût sous la domination des Montmorency, les armoiries de la famille ont donc toujours été sous la forme d’un écu en accolade.

C’est sous cette forme d’écu que la commune a naturellement fait sienne des armoiries d’Anne de Montmorency.

Même si de nos jours, certains héraldistes désavoue l’écu en accolade pour lui préférer l’écu classique, représenter les armoiries du village sous cette forme est une erreur historique.

Les armoiries du village de nos jours et son appropriation politique

Au milieu des années 90, la municipalité de Buire-le-sec décide une simplification des armoiries afin de pouvoir l’utiliser plus facilement en matière de communication et de reproduction en miniature sur papier à en tête, enveloppe….

Les armoiries représentant la commune deviendront ainsi « d’or à la croix de gueules chargé en chœur d’un alérion d’or ».

buires.jpg

Suite aux élections municipales de 2001, le nouveau Maire et certains de ses adjoints décident de s’approprier les armoiries en modifiant la forme de l’écu et leur aspect général. Il fallait à tout prix supprimer tout ce qui pouvait être considéré comme un symbole ayant marqué les différents mandats du précédent Maire!!!

Faute d’être en capacité de marquer l’histoire d’une commune par sa propre action politique, le plus simple est de s’attaquer aux symboles du passé…

La forme de l’écu depuis 2001 est donc devenue classique alors qu’à l’époque où la seigneurie appartenait aux Montmorency, celle-ci fut toujours en accolade. Il s’agit donc bien d’une erreur historique!

Cette nouvelle représentation des armoiries n’a jamais été officialée mais peut-être interprétée de la façon suivante: « d’or à la croix de gueule chargé en chœur d’un alérion d’or cantonné d’une multitude de points noirs » !!! Comme le prouve la photo ci-dessous datant de 2003 sur laquelle on peut voir les armoiries du village version “Gillarès” reproduit sur les murs de la salle communale.

pho_im001747.jpg

 

Write a comment